23 août 2021

Du financement pour la recherche sur le développement durable du secteur

Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) et son partenaire, le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN), ont annoncé l'octroi de 21 nouvelles subventions dans le cadre du 2e concours – Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier II. Les projets des professeurs David Conciatori, Carl Guilmette, John Molson, Philippe Morissette et Bertrand Rottier reçoivent du financement.

Photo: James St-John

Dans le cadre de ce concours, 52 propositions ont été reçues au FRQNT et évaluées par un comité d’experts du MERN selon les critères de pertinence du programme. À la suite de cette étape, ce sont 31 demandes qui ont fait l’objet d’une évaluation scientifique par un comité de pairs provenant de l'extérieur du Québec sous la responsabilité du FRQNT. Ce programme de recherche vise à inciter les chercheuses et les chercheurs québécois œuvrant dans des champs disciplinaires variés à aider l’industrie minière à relever les défis techniques, environnementaux et technologiques posés par le contexte géologique québécois.

Le financement des projets des chercheurs Conciatori et Guilmette est octroyé sur trois ans, dès 2022:

  • Valorisation des déchets miniers avec ajout cimentaire contenant des brasques traitéesDavid Conciatori, professeur au Département de génie civil et de génie des eaux
  • Influence des structures héritées sur l’architecture orogénique et la distribution des ressources minéralesCarl Guilmette, professeur au Département de géologie et de génie géologique
  • Réduction de l’empreinte environnementale des sites miniers par l'amélioration et l’adaptation des approches de modélisation hydrogéologique : cas du site minier St-Lawrence ColumbiumJohn Molson, professeur au Département de géologie et de génie géologiqueContribution à la compréhension, à la quantification, et au suivi des changements de contraintes et des fluctuations de l’aléa sismique dans les mines souterraines profondesPhilippe Morissette, professeur au Département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux
  • Développement de vecteurs des zones minéralisées des gisements d’or orogénique basés sur la chimie et la texture du quartz et de la tourmalineBertrand Rottier, professeur au Département de géologie et de génie gologique

Pour connaître tous les détails, nous vous invitons à lire le communiqué du FRQNT