17 février 2020

La gestion des infrastructures routières, un énorme défi

Des conditions climatiques sévères et le coût élevé des travaux de réfection expliquent pourquoi la vaste étendue du réseau routier québécois représente un chantier jamais achevé.

La deuxième capsule vidéo de la saison 2019-2020 de la série <em>Néo </em>est animée par le doctorant en sciences de la Terre Mathieu Champagne. Celui-ci aborde la question de la détérioration du réseau routier québécois et de l’optimisation de la durée de vie utile des ouvrages actuels en béton.

L’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIES) vient de mettre en ligne la deuxième capsule Néo, son concours de vulgarisation des projets de recherche et de création aux études supérieures. Pendant 10 minutes, Mathieu Champagne, étudiant au doctorat en sciences de la Terre, explique devant la caméra la problématique de la détérioration des ponts, des structures et des chaussées du réseau routier québécois, avant d’aborder son projet de recherche axé sur l’optimisation de la durée de vie utile des ouvrages actuels en béton.

Pour lire la suite de l'article de M. Yvon Larose, nous vous invitons à consulter ULaval nouvelles.