26 septembre 2018

Pour la protection de nos pierres patrimoniales


Le dossier de la pierre utilisée pour la réfection du Bastion du roi de la Citadelle de Québec a fait couler beaucoup d’encre dans les dernières semaines. Plusieurs voix se sont élevées pour demander à ce qu’on respecte la composition originale des murs en utilisant la même pierre. Parmi elles, il y avait celle de Robert Ledoux, professeur retraité du Département de géologie et de génie géologique, et expert en matière de pierres utilisées dans les bâtiments de la Ville de Québec. (Vous pouvez d’ailleurs consulter le document «Pierres de construction de la Citadelle de Québec» qu’il a produit en collaboration avec son collègue Henri-Louis Jacob.) Le professeur Ledoux a expliqué aux journalistes comment l’utilisation d’une pierre différente de l’originale pouvait être néfaste pour un bâtiment à long terme.

Pour lire son intervention, vous pouvez consulter l’article «Sortie contre la pierre américaine pour la Citadelle» publié par Le Soleil.

Pour un portrait inusité de la pierre utilisée dans les bâtiments de la Ville de Québec, nous vous invitons à consulter le Petit Traité de paléontologie urbaine produit par le professeur Ledoux dans lequel il détaille les fossiles présents dans la pierre architecturale de plusieurs édifices!