04 mars 2019

Un projet de mine de lithium contesté en Abitibi


Le journal Le Fil a interrogé récemment le spécialiste en eaux souterraines (hydrogéologie) René Therrien, professeur au Département de géologie et de génie géologique, sur les dangers de contamination que présente le projet de mine de lithium à ciel ouvert de la minière Sayona à La Motte, en Abitibi, sur l’eau de l’esker Saint-Mathieu-Berry. Rappelons que cette dernière, reconnue pour sa pureté, alimente la ville d’Amos ainsi que l’usine d’embouteillage d’eau Eska.

Le professeur retrace l’origine de cette formation fluvio-glaciaire très perméable et donc très sensible à toute forme de pollution. En matière de protection des eaux souterraines, le professeur Therrien juge que le Québec est en avance sur le reste du Canada depuis l’adoption de sa politique de l’eau en 2000. Québec a d’ailleurs financé des équipes de recherche pour cartographier les eaux souterraines du Québec méridional, ce qui lui donne une longueur d’avance pour intervenir sur des dossiers sensibles concernant l’exploitation des hydrocarbures.

Nous vous invitons à lire l'article Trois questions à René Therrien rédigé par Pascale Guéricolas.

Vous pouvez également écouter l'intervention du professeur à l'émission Première heure à ICI Radio-Canada.