Table commémorative Polytechnique


La Table commémorative de la tragédie de l'École polytechnique est une dalle heptagonale de granit Vert Prairie qui provient de Rivière-à-Pierre, Québec. Il s'agit d'une jotunite quartzifère. Les noms des quatorze victimes sont gravés dans l'heptagone central tandis que des citations de sept femmes sur leur place en ingénierie sont gravées dans la Table. La dalle est soutenue par une structure en aluminium qui porte aussi les bancs de granit Vert Prairie.

Une des conceptrices de la Table commémorative de la tragédie de l'École polytechnique, Mme Myriam Gakwaya. Photo par Marc Robitaille.
M. Georges Beaudoin, professeur au Département de géologie et de génie géologique, Mme Claire Deschesnes, professeure au Département de génie mécanique et titulaire de la Chaire CRSNG-ALCAN pour les femmes en sciences et génie au Québec, M. Claude Godbout, alors recteur par interim de l'Université Laval et de Mme Myriam Gakwaya. Photo par Marc Robitaille.


Table, noms et textes


Au centre de la table est gravé un heptagone contenant le texte suivant :

À la mémoire des victimes de la tragédie de l'École polytechnique
Le 16 décembre 1989


et le nom des 14 victimes (2 par côté de l'heptagone) :

Geneviève Bergeron
Hélène Colgan
Nathalie Croteau
Barbara Daigneault
Anne-Marie Edward
Maud Haviernick
Barbara Klucznik Widajewicz
Maryse Laganière
Maryse Leclair
Anne-Marie Lemay
Sonia Pelletier
Michèle Richard
Annie St-Arneault
Annie Turcotte


Sur le pourtour de la table sont inscrites 7 citations d'ingénieures :

« La société s'enrichit du fait que les femmes peuvent maintenant mettre leurs talents à profit dans tous les domaines du génie. »
Louise Audy, ing.

« L'ingénieure a su apporter une toute nouvelle dimension dynamique à l'ingénierie. »
Suzelle Barrington, ing.

« Comme différents minéraux forment un alliage solide, l'alliance des femmes et des hommes de science est à la base d'un développement durable. »
Claire Deschênes, ing.

« L'ingénieure défie tous les stéréotypes et illumine la profession par ses perspectives enrichissantes. »
Monique Frize, ing.

« Les femmes ont désormais leur place dans cette profession passionnante et dynamique. »
Anissa Henniche

« Le génie au féminin : une toute nouvelle dimension dans la pratique de la profession. »
Andrée Moïra Lebrun, ing.

« Bien prendre le virage côte à côte, hommes et femmes, afin de plonger dans ce nouveau millénaire, qui promet mers et mondes. »
Nathalie Simard, ing